Vedette Foch

thumb_img_4496_1024thumb_img_4506_1024thumb_img_5611_1024Unknown-4UnknownUnknown-1Unknown-2Unknown-3Unknown-1

Le bateau dans son contexte historique :
La vedette, objet du projet de rénovation et de remise en service présenté par l’ASET, association de Sauvegarde des Embarcations Traditionnelles, est une ancienne vedette de la Marine Nationale du type  » Vedettes de 8 mètres pour officiers « .
Construite en 1953, sa dernière affectation, avant son déclassement en 1995 par la Marine Nationale, est le porte-avions Foch à bord duquel elle est réservée à l’usage de l’Amiral embarqué sur ce bâtiment.
Ces embarcations, construites à partir des années cinquante, représentent le type le plus affiné des vedettes de « drôme » (ensemble des embarcations de servitude embarquées à bord du bâtiment). Leur construction, dite aujourd’hui classique (bordées en acajou sur membrures ployées en acacia), laisse place vers la fin des années soixante à la construction d’unités en polyester.
Une construction classique (bordés en acajou, membrures ployées en acacia, propulsée par un moteur Hispano-Suiza, puis Bugatti sous licence Hispano-Suiza, d’une puissance de 75 chevaux ( à 1850 T/Mn) pour une vitesse maximum de 12,50 noeuds. Héritières des canots automobiles mis en service au début du 20e siècle, dès l’adoption du moteur à combustion interne (essence puis diesel) en lieu et place des machines à vapeur pour les embarcations de taille modeste, elles allient les qualités de construction de leurs aînées d’avant guerre au design des années cinquante, faisant d’elle des proches cousines des célèbres Riva.
Un collectionneur de voitures établissait récemment un parallèle entre elles et les cabriolets Traction Avant construits par les Établissements Citroën aux mêmes époques.

La restauration : 

Elle a été accomplie sous la direction de Patrick Bertonèche et se trouve à présent effectuée.
Cette embarcation fait l’ objet d’ une restauration complète. Les travaux de rénovation de charpente axiale et transversale sont terminés ainsi que celle des barreaux de pont. La rénovation de la serre-bauquière et le remplacement de la totalité des préceintes sont terminés. Le remplacement des bordées abîmés, ce qui est un travail plus simple et plus rapide que ce qui précède, est en cours. Les belles photos des chromes rutilants d’une magnifique vedette sillonnant la rade de Toulon sont pour plus tard… Travaux de coque terminés à l’issue d’un flipotage long et délicat et malgré une avarie de chantier ayant entraîné le remplacement de la bâche thermoplastique de couverture.
En cours, nettoyage et fignolage de l’intérieur (des années de peinture Marine nationale à gratter soit un certain nombre de millimètres d’épaisseur), calfatage de la rablure, pose de la bande molle, des étriers de tenue du bâti moteur et remplacement de la boulonnerie de la carlingue (le tout en inox A4 bien sûr) puis mise en place de la ligne d’arbre, de la chaise et du système de barre. Toujours en cours mais bien avancé, la rénovation du moteur. Notre électricien a posé les chemins de câbles et nos mécaniciens ont entrepris la fixation du moteur sur le fond du conteneur de façon à ce qu’il reste avec nous lors des essais qui ne sauraient tarder.

L’exploitant : Patrick Bertonèche.

La restauration :

Elle est en cours et même en voie de finition  sous la direction de Patrick Bertonèche.
Les travaux de rénovation de charpente axiale et transversale sont terminés ainsi que la majeure partie des barreaux de pont. La rénovation de la serre-bauquière et le remplacement de la totalité des préceintes sont terminés.

De même le remplacement des bordées abîmés, ce qui est un travail plus simple et plus rapide que ce qui précède. Peu à peu la mise en place des différents équipements se poursuit. Le moteur Bugatti – Hispano 75 CV restauré à été ré-embarqué.

Pour suivre cet important et remarquable travail vous pouvez consulter le blog de l’ A.S.E.T. (Association pour la Sauvegarde des Embarcations Traditionelles).

Lorsque cela sera, pour voir ce bateau et être embarqué vous devez adresser un mail en ce sens à secretariat@amerami.org; si vous êtes membres d’AMERAMI, vous devez utiliser le mot de passe figurant sur votre reçu fiscal.

L’activité : Navigation en rade de Toulon et environs.

Les commentaires sont clos.