Travail de ponton de la fin du XVIIIe siècle

45.Maquette-ponton-paille-18eme-01 - copie 46.Maquette-ponton-paille-18eme-02 - copie 47.Maquette-ponton-paille-18eme-03 48.Maquette-ponton-paille-18eme-04 49.Maquette-ponton-paille-18eme-05 50.Maquette-ponton-paille-18eme-07 51.Maquette-ponton-paille-18eme-08 - copie 52.Maquette-ponton-paille-18eme-09

Comportant un modèle de vaisseau de 1er rang, fin XVIIIe, présentée dans un décor de glaces et de miroirs dans sa châsse en marqueterie de paille.

Le bâtiment est puissamment armé de 86 canons en 3 batteries :

– 2 fois 13 pièces en batterie basse

– 2 fois 13 pièces en batterie intermédiaire

– 2 fois 13 pièces en batterie haute

– 2 fois 8 pièces sur le pont et la dunette (on peut noter qu’il ne s’agit pas de caronades apparues vers 1790 dans la Navy)

– le gréement est présenté à sec de toile avec présence des bout-dehors de bonnettes à poste dans les vergues

A noter la présence d’une vergue de brigantine sur l’artimon, innovation des années 1780 et peut-être rajoutée sur le bâtiment lors d’un passage à l’arsenal.

– la grande rue est dégagée et les canots sont en présentation aérienne extérieure sur chaque bord.

– les deux ancres sont positionnées à la française.

– les bouteilles et la poupe sont typiquement anglaises et le bâtiment arbore l’Union Jack

– la figure de proue représente un guerrier de mythologie

Le modèle repose sur un socle en marqueterie de paille lui-même positionné sur la marqueterie interne de la chasse.

La vitrine comporte sur le devant un abattant permettant l’accès au vaisseau avec verrouillage sur le dessus par un bouton poussoir placé devant l’anse de suspension d’origine.

Elle repose sur quatre pieds ronds en os tourné.

Les matières utilisées sont : os, bois, paille, laiton, verre, fil et tissu.

Dominique Delalande

Les commentaires sont clos.