Caen, le déménagement…

Comment parler de cette opération assez particulière puisque nous étions apparemment bien installés dans notre sympathique hangar dénommé assez pompeusement  » Pavillon Savare « .

Tout d’abord il faut rappeler que lorsque l’on dispose d’une collection aussi importante de bateaux qui se trouvent « au sec »,  en attente d’exploitants, on peut être tenté de les disposer le mieux possible dans un local plaisant afin d’en faire une sorte de « musée », sinon en plein air, du moins dans un espace aéré. Nos prédécesseurs ont toujours cherché à les entreposer le mieux possible afin de les présenter au public tout en attendant qu’ils soient restaurés pour naviguer. Ce Pavillon Savare, à l’esthétique si curieuse et intéressante a été jusqu’à ces derniers jours le dernier état de la question. Mais entre les espoirs, les projets et la réalité des faits il y a un pas !

Ce bâtiment vaste, comprenant plusieurs espaces pour la vie associative, les ateliers de restauration, et le lieu d’exposition, a connu une évolution de son état qui nous a conduits à rechercher une autre solution. En effet le bâtiment se dégrade constamment et une restauration n’était pas envisagée. D’autres nuisances affectaient notre collection et la vie associative. On pouvait craindre une désaffection de nos membres obligés d’agir, de travailler dans de mauvaises conditions.

C’est pourquoi le Conseil d’administration a décidé de rechercher un nouveau local plus convenable pour nos activités.

Assez rapidement un nouveau lieu a été trouvé. Proche de l’ancien, il nous est loué par le Chambre de commerce. Moins intéressant, architecturalement parlant, que Savare, il a l’avantage de pouvoir contenir une très importante partie de notre collection, de disposer d’un local où l’on pourrait établir un atelier de restauration, d’être parfaitement sain, clos et couvert, et proche du  » nouveau bassin « .

Ce déménagement a donc eu lieu le 24 et 25 mai dernier pour un premier groupe de  » gros  » bateaux. Ils ont été transportés par une entreprise compétente.

Un deuxième groupe a été transporté par nous-même sur les 7 et 8 juin, avec la remorque de l’association. Tout s’est bien passé. Nous nous sommes retrouvés cinq membres d’Amérami Caen, deux de Paris, deux de la baleinière Président Chauveau. Chaque bateau a été rigoureusement nettoyé ainsi que ses espars, transporté, et disposé de façon à ce que l’on puisse le voir, le tout sans perdre de place. Il reste encore à y installer quelques unités qui se trouvent à l’abri, et des accessoires qui sont d’un poids ou d’un encombrement réduit. Reste que ce nouveau local doit nous permettre de réfléchir à l’avenir : collectionner, restaurer, pour naviguer. Les navires ne se conservent que s’ils naviguent !
A préciser encore que quelques grosses unités comme Gwalarn, et le canot de sauvetage de l’ile de Sein sont encore sur l’ancien site pour être prochainement transportés sur celui qui sera occupé par le Conservatoire maritime. 
En conclusion cette opération réussie nous a permis de mieux nous connaître et de renforcer l’esprit associatif qui nous anime.

Olivier Charmet

Les commentaires sont clos.