Javotte

Le bateau dans son contexte historique :

 Javotte est un voilier de taille modeste mais très bien dessiné, qui est à la fois un acteur et le témoin d’un passé historique, à bien des égards prestigieux.

En 1912 Jacques Thubé constitue avec ses frères Gaston et Amédée l’équipage champion olympique du 6m JI Mac Miche. Dans les années 30, leur succès fait toujours référence et leur prestige est intact.

A cette époque le yachting populaire français se cherche. Gaston Grenier, architecte à succès, dessine alors de nombreuses classes assez inégales : Monotype Country Club Class (1920), Monotype National (1921), Chat (1921), etc…

A la demande inspirée de la Société des Petites Régates Havraise, il crée ensuite la classe des 12 m² de voilure, dite 12 m² du Havre. Il ne s’agit pas à proprement parler d’un monotype, mais de voiliers élégants, objets d’une série à normes, et dont le style est assez différent de celui de ses productions antérieures. C’est ce que l’on une jauge à restriction.

Outre celle de la voilure maximum qui lui donne son nom, ses restrictions de dimension portent sur le bau, le creux et le lest. D’autres restrictions suivent, qui s’appliquent aux échantillonnages et au creux du profil pour interdire les bulb-keels. En revanche il n’y a pas de limite donnée pour la longueur de la coque. Il en résulte que les premiers exemplaires mesurent 5 mètres comme le monotype uruguayen alors que les suivants, les plus nombreux, mesurent plus de 7mètres de long.

Javotte est alors construite en 1937, sur plan Mauricette de Maurice Bertin pour Jacques Thubé, le champion olympique de 1912.

Maurice Bertin, charpentier de marine et dessinateur renommé, produit à cette époque une petite série de 12 m² identiques. Le premier est Mauricette. Javotte acquis par Jacques Thubé est l’un des suivants. Naviguant sur l’Erdre, son port d’attache est le SNO/Carquefou, près de Nantes.

En 1950, la famille Lesieur en devient propriétaire, lui donne le nom de Pitoune, et son port d’attache est Bénodet.

En 1995, il devient la propriété de l’Association Treizour, à Douarnenez.

En 2006, Yves Tanguy, président du chantier naval Y&Y de Douarnenez, charpentier de marine passionné de vieux gréements, l’acquiert, met le bateau en sécurité et le met à l’abri.

En 2016-2017, Yves Tanguy en conduit énergiquement la restauration à titre personnel, remet le bateau en état de naviguer, et en fait don à Amerami, association reconnue d’utilité publique depuis 1981, qui œuvre pour la sauvegarde du patrimoine maritime et fluvial.

Amerami lui redonne son nom de Javotte, en confie l’exploitation à Olivier Guerbet, un de ses membres. Le bateau fait quelques essais encourageants à La Trinité en août 2017 et rejoint le port d’attache de ses débuts, le SNO à Nantes pour naviguer à nouveau sur l’Erdre.

Propriètaires successifs :

Chronologie des propriétaires, modifications ou rénovations importantes connues [Obligatoire] :

Jacques Thubet : 1937

Famille Lesieur : 1950

Associaton Treizour : 1995

Yves Tanguy : 2006

Amerami : 2017-08-15

La restauration :

Le bateau a fait l’objet d’une restauration scrupuleuse Yves TANGUY, charpentier de marine à Douarnenez.

L’exploitant :

Olivier GUERBET

 

L’activité :

Le bateau navigue à la journée. Son port d’attache est le SNO, à Carquefou (44)

  • Caractéristiques

Type de navire : Maritime

Architecte : BERTIN: en application de la jauge conçue par Gaston Grenier

Chantier constructeur: BERTIN

Année de construction: 1937

Genre à l’origine: Voiler, sloop marconi

 

Si autre préciser :

Longueur hors tout: 6,35 m

Longueur coque: 6,35 m

Longueur flottaison : : 4, 52m

Largeur Maître bau: 1, 46 m

Tirant d’eau: 0, 87 m

Tirant d’air [: 7, 90m

Déplacement (en tonnes):

X Tonnes

Jauge administrative en Tx[: X Tonneaux

 

  • Informations Amerami

Lieu de stationnement :

Caequelou

Date d’acquisition :

Aout 2017

Ancien propriétaire :

Yves TANGUY

Aptitude à la navigation :

Navigant

Présentation :

À flot

Convention :

Convention Olivier GUERBET, exploitant

 

Les commentaires sont clos.