Antares II

Unknown-4 Unknown-5 Unknown Unknown-6 Unknown-1 Unknown-2 Unknown-3

Le bateau dans son contexte historique

Il y a quelques temps Amerami fut interrogée par Carlo Bistagnino pour savoir si nous serions intéressés par son bateau. Des conversations eurent lieu, une visite en Italie où se trouvait le bateau permit à Hubert Foillard et Patrick Bertonèche de faire connaissance avec Antares II et ses propriètaires.

Après plusieurs mois de réflexion, et de conversations de part et d’autre il fut convenu et décidé que ce navire rejoindrait la collection d’ Amerami.

Ce fut officiellement fait le mardi 23 septembre dernier, l’acte de cession étant signé dans le carré par Carlo et Gloria Bistagnino, d’une part et Thierry d’ Arbonneau, d’autre part, en présence d’ Hubert Foillard et Olivier Charmet.

L’émotion de Carlo et de Gloria était palpable, mélée cependant à une réelle satisfaction de remettre leur vieux compagnon parfaitement et constamment entretenu, à une association telle que la nôtre. Du coté d’ Amerami nous sommes conscient de l’honneur qui nous est fait, de notre devoir à l’égard de ce bateau superbe.

Mais maintenant parlons d’Antares II, il le mérite :

Il s’agit d’un voilier classique (KETCH avec Arrière Norvégien) , conçu sur des plans  dessinés en 1960 par Eugène Cornu, et construit en 1968 par le chantier Raimond Descors, sous le contrôle de Jean Allix (Pilote du port de Bordeaux) et de l’architecte.

Son premier propriétaire, Jean Allix, s’était procuré sur la cote d’Afrique deux billes exceptionnelles d’iroko (sans aucun défaut), longues 12m et il a choisi pour les pièces métalliques l’ inox “NSMC” type 18/10 au molybdène stabilisé au titane. Les bordés sont jointifs, le calfatage est presque inexistant. Le pont est en contre-plaqué acajou et la imperméabilisation parfaite des liaisons roof-pont, pont-coque,  hiloire-pontage du rouf, conduit à l’élimination de toute cause éventuelle d’infiltration d’eau; tous les éléments constitutifs sont originels.

Il s’agit d’un voilier d’une grande stabilité de forme, très confortable à la mer, ses mouvements sont doux même par mer formée ; il est  conçu pour la croisière et la navigation hauturière même avec un équipage très réduit, et très fiable dans des conditions météo difficiles;

Monsieur et madame Bistagnino ont vécu sans problème à bord pendant à peu près quatre années.

 

ARMATEURS :

Jean Allix (pilot du port de Bordeaux)

puis J.F. Bailhache (directeur du “Chantier Naval de l’Atlantique”-St.Nazaire-Fr.), puis Marc Ortmans (ingénieur de Paris)

puis Mr et Mme Bistagnino (ingénieur à Turin)

ZONES DE NAVIGATION EFFECTUEE PAR LES ARMATEURS

Le premier armateur: Cote Atlantique francaise et espagnole (golfe de Biscaye).

Le second: Cote Atlantique francaise, Manche, Angleterre, Hollande.

Le troisième: Cote Atlantique francaise, Manche, Angleterre, Ecosse, Irlande.

Le quatrième : Grèce, Méditerranée Centrale et Occidentale, Gibraltar, Canaries, Traversée de l’Atlantique (Lanzarote-Martinique), Antilles, Venezuela, Iles Vierges, Traversée Antigua-Portugal, (avec visite aux Acores:Horta, Pico, Sao Miguel) et retour à Finale Ligure, actuel port d’attache.

Le dernier : Transit aller/retour sur Toulon-Brest pour participer à Brest 2016 ( appareillage en juin et retour en aout).

 

DESCRIPTIONS :

Les aménagements intérieurs, sont aussi pratiques en mer qu’ au mouillage, et se composent de:

A l’arrière de la descente, coté babord: petite porte d’accès au moteur, et à ses accessoires. A l’arrière de la descente, coté tribord: une couchette de quart. A l’avant de la descente, coté babord: une vaste cuisine avec four et réchaud. A l’avant de la descente, coté tribord: une grande table de navigation avec bibliothèque technique et instrumentation.. Cloison de séparation, après large carré avec table à manger pliable (qui peut confortablement accueillir cinq équipiers), trois couchettes avec toile ou planche de roulis, plusieurs tiroirs, petites armoires, débarras, vaste bibliothèque. Cloison de séparation, après laquelle: La cabine avant avec trois couchettes, un dépot de cordages et un coffre; la position reculée de la cabine avant et la douceur des mouvements du bateau permettent d’utiliser les couchettes du poste avant même par mer formée

A babord petit salle d’eau avec WC, Bidet, lavabo, tiroirs, petites armoires; A tribord spacieuse armoire pour vetements,et autres; en haut librairie.

Après la cloison: le puits à chaines  en bas et une spacieuse soute à voiles en haut.

 

L’EXPLOITATION:

 En conclusion il s’agit d’un navire de grande croisière, en très bon état, et parfaitement équipé. Son premier exploitant est Hubert Foillard qui va procéder à la constitution du groupe des « Amis d’ Antares » pour que cette magnifique unité poursuive brillamment sa carrière.

 

 

L’ACTIVITÉ : LA CROISIERE

 

JEU DE VOILES :

Il est complet et comprend : grand-voile, artimon, foc n°1, foc olympique, foc n°2, génois lourd, moyen, et léger,MPS, Trinquettes jumelles réduites pour la navigation dans les Alizés (sans tangons), trinquettes jumelles grandes pour la navigation dans les Alizés (sans tangons), voile d’étai d’artimon et tourmentin.

Le bateau est gréé de deux étais pour faciliter les changements de focs et gréer les trinquettes. ANTARES II, avec ses lignes soignées, est capable d’atteindre une vitesse appréciable bien que légèrement sous toilé; pratiquement avec le genois lourd ou le foc olympique il navigue d’une façon satisfaisante quelque soient les conditions météo.

 

AUTRES APPAREILS EMBARQUÉS :

Radar, radio, radiogoniomêtre, card, récepteurs météofax, navtex, radio telex, hf, sondeurs, pilote automatique, panneaux solaires, pièces de rechange, etc, etc…

Les commentaires sont clos.