Anémone

Le bateau dans son contexte historique : Le nom du canot vient du Grec Anemos, le vent, littéralement l’Anémone est ainsi la fleur qui s’ouvre au vent. Les canots à misaine des îles Chausey existent depuis le XIXè siècle; leur apogée se situerait dans les années 1920. Ces anciens bateaux de travail, grâce à un faible tirant d’eau, étaient utilisés dans l’archipel pour la pêche aux casiers. A partir des années 50, les canots sont reconvertis par les familles chausiaises à la navigation de plaisance. En 1952, la famille Jardin fait construire le premier canot dédié à la plaisance : l’Anénome. En 1982, Yannick Jardin est mort en débarquant du bateau, comme il l’avait souhaité! (Voir l’article de Erwann Lefilleul dans le Chasse-marée n°151.) Cette date marque le début d’une nouvelle histoire pour les bateaux de l’archipel, puisqu’aujourd’hui la flottille compte une douzaine de canots et continue de s’agrandir.

La restauration :2003 : Amérami confie l’Anémone à la Compagnie des Canots Chausiais (CCC), pour faire naviguer le canot dans son milieux d’origine, l’archipel des Iles Chausey. Eté 2003 : l’Anémone retrouve pour la première fois depuis une quinzaine d’années les vents et les marées chausiaises. Hiver 2004 de gros travaux de restauration sont réalisés par Amerami chez Pierre Legueltel à Blainville-sur-mer (50), 16 bordés en acajou rivés en cuivre ont été ainsi remplacés. Hiver 2005 l’équipage décide de faire construire un nouveau mât en pin d’Orégon, plus solide.

L’exploitant :Alice Vaillant & Emmanuelle Gebhardt

L’activité : Entre deux chantiers, l’Anémone est retournée les étés 2003 et 2004 dans l’archipel participer aux différentes régates locales : les traditionnelles régates du 15 août, les Régates de Chausey et la Coupe des Iles.
L’Anémone prend désormais ses quartiers d’hiver à Chausey, où il hiverne à partir de la marée d’octobre jusqu’au printemps. Avant de reprendre la mer, l’équipage prévoit quelques week-ends d’entretien et de peinture. Dans les prochaines semaines, l’Anémone enverra ses voiles et naviguera de conserve avec la flottille de canots gréés au tiers, aux voiles rouges, briques, bleues, blanches ou jaunes.

 

Les commentaires sont clos.